Idée reçue 11 : La radioactivité vient des centrales nucléaires

Avec 58 réacteurs en activité dans l’Hexagone, il doit y avoir beaucoup de radioactivité en France !

Les centrales nucléaires rejettent très peu de radioactivité. Les personnes vivant au voisinage immédiat de certaines installations peuvent cumuler en une année des doses n’excédant pas le cinquième de celle que délivre une radio du thorax ou le millième de celle que délivre un scanner : les examens médicaux sont de très loin la principale source de radioactivité artificielle.

 

Les autres (en moyenne dix à quinze fois moins intenses) sont les traces des retombées des essais nucléaires en plein air effectués entre 1945 et 1980, à égalité avec les résidus de l’accident de Tchernobyl (la France n’ayant pas été atteinte par celui de Fukushima). Quant à la radioactivité naturelle due au radon (un gaz produit par la désintégration de l’uranium et du thorium des roches granitiques), aux rayons cosmiques (plus ou moins absorbés par l’atmosphère selon la météo ou l’altitude) et aux éléments radioactifs présents dans les sols ou dans les aliments, elle est trois cent cinquante fois plus intense que les sources artificielles non médicales. Autrement dit, les doses dans notre environnement sont proches de celles que nos ancêtres ont toujours connues.

InfiniSciences
7bis rue Jean l'Olagne

63000 Clermont-Ferrand

Contact
Mentions Légales