Idée reçue 14 : Il y a de moins en moins de forêts en France

C’est bien connu : notre société industrielle est responsable de la déforestation mondiale...

En France métropolitaine, le défrichement a commencé il y a sept mille ans, au Néolithique, avec l’apparition des communautés agricoles. Après une courte pause due à l’effondrement de l’Empire romain, la déforestation s’est accélérée au Moyen Âge – malgré quelques tentatives pour préserver certains domaines, pour atteindre le minimum de couvert forestier vers 1850 (environ 9 millions d’hectares, soit 17 % du territoire). Depuis, la surface forestière n’a cessé d’augmenter (assainissement grâce au boisement des marais des landes de Gascogne et de Sologne, stabilisation des sols en montagne...).

Au XXème siècle, la Première Guerre mondiale a rasé 100 000 hectares de forêts, mais la technologie des structures métalliques a diminué la demande en bois de construction, préservant ainsi les forêts. En outre, à partir des années 1950, l’exode rural et l’abandon des terres agricoles ont accéléré le reboisement, d’autant mieux qu’il était soutenu par une politique nationale volontariste. L’Hexagone compte aujourd’hui 16,9 millions d’hectares de forêts, et ce chiffre augmente chaque année.

InfiniSciences
7bis rue Jean l'Olagne

63000 Clermont-Ferrand

Contact
Mentions Légales