Idée reçue 3 : Chez les fourmis, c’est la reine qui commande...

Un pot de confiture laissé sans surveillance à plusieurs dizaines de mètres d’une fourmilière n’est pas en sécurité. Pourtant, une fourmi isolée ne perçoit qu’à quelques centimètres devant elle. Mais elle peut décider (ou non) de suivre une trace chimique laissée par une congénère assez récemment pour être encore sensible. Dans ce cas, elle renforcera l’odeur de cette piste à l’attention des autres.

 

Lorsqu’ils sont adoptés par un ensemble de fourmis, ces comportements simples se combinent de façon complexe, permettant à la colonie de trouver, parfois étonnamment vite, une bonne approximation du chemin le plus court vers le pot de confiture. D’autres espèces – les abeilles ou les termites – utilisent d’autres modes de communication, mais le principe est le même : des automatismes élémentaires leur permettent de former une collectivité sans qu’aucun ordre soit reçu ou donné. Et la reine ? Elle ne constitue que l’organe reproducteur de ce super-organisme et ne commande rien du tout ! Néanmoins, ses phéromones bloquent la reproduction des ouvrières – ne serait-ce pas une sorte de « commande » à distance ?

InfiniSciences
7bis rue Jean l'Olagne

63000 Clermont-Ferrand

Contact
Mentions Légales