Idée reçue 7 : Les vaccins sont dangereux

Certains médecins disent que oui, d’autres que non. Comment s’y retrouver ?

Aucun traitement médical n’est dépourvu d’effets secondaires. Cela est vrai aussi pour les vaccins. Car, pour parvenir à leur but (déclencher une réponse immunitaire), ils doivent mimer l’agression contre laquelle ils protègent. Ne devrait-on donc pas appliquer le principe de précaution, même si un siècle d’expérience garantit à 99,999 % l’innocuité d’un vaccin ? Quelles seraient les conséquences de l’arrêt des vaccinations ?

 

Deux à trois millions de décès supplémentaires par an (à lui seul, le vaccin contre la variole a éradiqué une maladie qui a fait trois cents millions de victimes au XXème siècle). En me protégeant, le vaccin protège également les autres en cassant la chaîne de transmission de l’infection. Et, une fois qu’une infection a commencé à se propager, il faut vacciner un grand nombre de personnes pour induire cet effet collectif, afin de compenser le fait que, chez certains individus dont le système immunitaire est déficient, la vaccination n’est pas efficace. Ainsi, le recul de la vaccination en France a multiplié par treize l’ampleur de l’épidémie de rougeole de 2011.

InfiniSciences
7bis rue Jean l'Olagne

63000 Clermont-Ferrand

Contact
Mentions Légales